Commentaires fermés sur Algues vertes. Attention, danger ! Le préfet charge les agriculteurs [Rapport confidentiel]

Algues vertes. Attention, danger ! Le préfet charge les agriculteurs [Rapport confidentiel]

Crédits photo Frionnet Cyril


Décidément, la Bretagne et les Bretons restent les victimes de catastrophes écologiques de grandes ampleurs.

C’est par l’intermédiaire de GULARU que j’ai découvert l’urgence de la problématique des algues vertes , depuis, je suis l’affaire.

Aujourd’hui … rebondissement :


Le 4 septembre dernier, le préfet des Côtes-d’Armor,
Jean-Louis Fargeas, a envoyé un courrier de 14 pages aux cabinets du
Premier ministre, du ministre de l’Intérieur, du secrétariat d’Etat à
l’Ecologie et au préfet de région.

Dans cette
lettre, Jean-Louis Fargeas détaille le phénomène des marées vertes en
indiquant, tout d’abord,  que, « dans le contexte breton, il s’avère que
le facteur limitant de la prolifération algale est en fait l’azote
(…). L’azote qui permet le développement algal est apporté par les
cours d’eau. Il est principalement d’origine agricole par
l’intermédiaire des effluents (lisier et autres) et engrais minéraux
(…).

Actions de surface

Le
haut fonctionnaire détaille ensuite les conséquences des marées vertes
(nuisances, effets sur la santé, mise en cause de l’Etat, coût du
ramassage…), avant d’énumérer les actions entreprises par l’Etat pour
lutter contre les algues vertes.

« La profession agricole n’est pas prête à accepter »

Mais,
c’est surtout la conclusion du préfet qui détonne : « La diminution
visible et notable de ce phénomène (les marées vertes, NDLR) ne pourra
passer que par un changement profond des pratiques agricoles sur les
secteurs concernés, ce que la profession agricole n’est pas prête à
accepter pour le moment. Il s’agit de révolutionner sur ces secteurs,
qui représentent 2190 exploitations (soit 25 % des exploitations
agricoles dans les Côtes-d’Armor), les pratiques agricoles et changer complètement le modèle économique existant ».

« Le phénomène des algues vertes ne peut que perdurer »

Et
le préfet de poursuivre : « cette évolution n’est pas envisageable pour
le moment, le phénomène des algues vertes ne peut donc que perdurer.
Afin d’éviter que l’Etat soit de nouveau mis en cause et pour obtenir
des résultats en la matière, il importe néanmoins d’afficher une
politique volontariste pérenne visant à la stabilisation voir à la
limitation raisonnée de ce phénomène des marées vertes. Ces actions ne
pourront viser à supprimer totalement ce phénomène mais à en limiter
les principales nuisances ».

En attendant le rapport de décembre

La
publication de ce courrier intervient alors que cet après-midi, la
mission interministérielle voulue par François Fillon, est en
déplacement à Saint-Brieuc pour auditionner les acteurs locaux du monde
agricole et associatif mais également des élus.
C
ette mission interministérielle (mise en place après la mort d’un cheval sur la plage de Saint-Michel-en-Grèves le 28 juillet) doit rendre son rapport début décembre.

Le site ici

Cet article « le rapport » m’inspire plusieurs commentaires :


1 – Peut on encore nommer « agriculteurs » un groupe qui empoissonne une région ? (DEMETER doit se retourner dans sa tombe !)

2 – Peut on parler de secteur économique , lorsque le résultat final produit s’appelle une catastrophe écologique ?

3
– Pourquoi attendre de la part des pollueurs un éventuel geste de bonne volonté alors qu’une interdiction pure et simple serait la moindre des choses , il y a urgence, non ?

Etc .


Il y a presque quinze ans nous étions chez une amie vers LOCTUDY, déjà à l’époque chez elle nous avions l’interdiction de boire l’eau du robinet … depuis rien n’a changé, aucun début de solution, la situation de catastrophique va certainement devenir dramatique … que vont devenir les 3 millions de BRETONS ?


Les problèmes que génèrent l’agriculture intensive deviennent des enjeux de santé publique et l’Etat Français ne réagit pas … en effet, il est plus porteur de parler de la grippe A, de jouer avec les statistiques de la sécurité routière et de monter en épingle la moindre tragédie.


Pourtant, partout en France, les nappes phréatiques et les cours d’eau sont pollués … c’est pourquoi je reprends à mon compte la conclusion de NICOLAS : Faudra-t-il d’autres morts ?


Bésitos à toutes et tous

Eric Bloggeur Citoyen


PS : « CASSE TA TV » C’est ta seule chance !

J’affiche en ligne ma solidarité avec les copines et les copains de Bretagne …

Roseematinale.canalblog.com

Partageons mon avis

Gularu.fr

Yann-savidan.com

Thierry-burlot.com


A un coup de vent :


Iledere.parti-socialiste.fr

{lang: 'fr'}

0 Responses to Algues vertes. Attention, danger ! Le préfet charge les agriculteurs [Rapport confidentiel]

  1. Pingback : Monsieur Poireau

  2. Pingback : Nicolas

  3. Pingback : eric citoyen

  4. Pingback : ceanothe

  5. Pingback : frichtidelasouri

  6. Pingback : christine

  7. Pingback : fanny

  8. Pingback : terreetmer

  9. Pingback : bakrim76

  10. Pingback : eric citoyen

  11. Pingback : PassionNature78

  12. Pingback : eric citoyen

  13. Pingback : christophe