Commentaires fermés sur Les 107 aliments, dont certains « bio » ou sans gluten, à éviter !

Les 107 aliments, dont certains « bio » ou sans gluten, à éviter !

Le bon choix au supermarché.

Édition 2016-2017 …

les aliments à éviter !

Un guide d’achat qui permet de repérer en un clin d’œil les bons et les mauvais aliments de chaque rayon. Une référence de nutrition pratique rédigée dans l’indépendance absolue.

Comment être sûr(e) de faire le bon choix pour sa santé lorsqu’on fait ses courses ?

Comment faire la différence entre les produits sains et ceux qui sont bourrés de calories, d’additifs et de sucres ?

Impossible sans ce livre, devenu la référence.
Dans cette nouvelle édition entièrement mise à jour et augmentée, nous avons analysé et évalué plus de 800 aliments. Vous n’avez plus qu’à suivre le guide !
Rayon par rayon, vous identifiez visuellement les produits de bonne qualité nutritionnelle et ceux qu’il vaut mieux éviter. Parmi nos révélations :

  • Bio ne signifie pas toujours sain
  • Seuls 3 mueslis sortent du lot
  • Jusqu’à 16 additifs dans une pasta box
  • Il faut fuir les yaourts aux fruits
  • Une seule marque de pâtes sans gluten est acceptable
  • Tous les desserts au soja renferment un additif à éviter
  • On ne peut pas faire confiance à une marque
  • Les ratés du nouvel étiquetage alimentaire

Le Bon Choix est aussi un guide complet de nutrition pratique qui vous apprend à décrypter les étiquettes, révèle les 50 additifs à proscrire, et vous évitera bien des pièges.

107 produits à éviter, 47 additifs à bannir

Cette année, les auteurs ont trouvé 107 aliments infréquentables qui contiennent un mélange d’additifs potentiellement toxiques (colorants, émulsifiants, conservateurs), des graisses déséquilibrées, du sirop de glucose comme premier ingrédient, du sucre ajouté inutile, des « extraits », des poudres d’ingrédients à la place des ingrédients entiers (lait, œuf, etc.) ou encore trop d’eau ou de sel…

Certains produits cumulent les inconvénients. Le guide dresse la liste de 47 additifs potentiellement dangereux qui sont d’habitude mentionnés par le code E suivi de 3 chiffres. De quoi nous faire regarder les étiquettes plutôt deux fois qu’une, car les fabricants font de moins en moins figurer ces codes sur les paquets. Par exemple, le E1403 devient amidon modifié et le E621 le glutamate monosodique.

Parmi les produits visés, les yaourts de la marque Taillefine allégés en graisses, mais « bourrés d’additifs inutiles », les bâtonnets de crabe qui contiennent plus de sucres que de protéines, les en-cas lactés Danio de Danone très riche en sucres. Selon le guide, l’huile isio4 est par exemple bien meilleure pour la santé que Fruit d’Or oméga 3 et 6, le jambon sec d’Auvergne est deux fois moins salé que le jambon d’Aoste.

Attention aux faux-amis, catalogués comme « sains »

En tête des pièges marketing, certaines salades-repas dont les pasta box qui contiennent 15 additifs, pour moins de 20% de légumes. Certains mélanges de légumes en conserve ou surgelés relèvent eux aussi plus de la chimie que du travail du maraîcher. « Sans oublier les soupes en briques qui contiennent plus d’eau, de stabilisants, d’épaississants et d’arômes que de légumes », note le guide. Et au rayon sans gluten, comme au rayon bio, « on trouve de véritables bombes glycémiantes » selon les auteurs, comme les galettes de riz au chocolat noir de Gerblé. Gare aussi aus propositions étonnantes comme le jambon sans gluten alors que la charcuterie ne contient pas de céréales.

Même constat pour les produits annoncés comme allégés, pour remplacer les graisses souvent retirées de ces produits, de multiples additifs s’invitent dans les plats industriels « comme des amidons qui donnent de la consistance aux produits mais sont parfois encore moins bons pour ligne que les graisses qu’ils remplacent ».

Les règles d’or pour choisir ses produits

– Scruter l’étiquette pour vérifier si le produit est fabriqué avec des ingrédients « naturels » (farine plutôt qu’amidon modifié, œufs plutôt que jaunes ou blancs d’œuf en poudre, lait entier plutôt que lait en poudre ou protéines de lait, sucre plutôt que sirop de glucose, etc.)

– La liste d’ingrédients doit être courte (le moins de colorants, d’arômes, de stabilisants, de gélifiants…)

– Le moins de sucre ajouté possible (saccharose, glucose, fructose, sucre inverti, sirop de glucose-fructose…)

– Celui dont les graisses sont de meilleure qualité : olive ou colza de préférence

– Le moins de calories

– Le plus de fibres (céréales complètes plutôt que raffinées, teneur en fruits ou en légumes plus élevée)

– Celui qui ne renferme pas les additifs que vous voulez éviter (la liste complète est dans le guide).

Pour en savoir plus :

www.lanutrition.fr

« Le bon choix au supermarché », Éditions Thierry Souccar,

 

Un guide d'achat qui permet de repérer en un clin d'oeil les bons et les mauvais produits de chaque rayon. Une référence de nutrition pratique rédigée dans l'indépendance absolue.

Un guide d’achat qui permet de repérer en un clin d’œil les bons et les mauvais produits de chaque rayon. Une référence de nutrition pratique rédigée dans l’indépendance absolue.

{lang: 'fr'}

Les commentaires sont fermés.