Commentaires fermés sur Au-delà du pire #Fukushima

Au-delà du pire #Fukushima

 

 

 

 

La piscine du réacteur 4. (Noriaki Sazaki-AP-AFP)

 

Sachons-nous souvenir que la véritable catastrophe de Fukushima c’est tout simplement la présence d’une centrale nucléaire sur une faille sismique. Maintenant avec lucidité regardons tout simplement combien de failles sismique abrite en France une centrale nucléaire !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le reste, tout le reste n’est malheureusement que la suite prévisible de l’inconscience , de la cupidité et de la faillite complète de l’alliance du politique, du financier, de l’industriel et du scientifique.

 

Il reste toujours l’éternelle question de la sortie du nucléaire , cette question souvent abordée de façon caricaturale en traitant les anti-nucléaire d’homme des cavernes, passera forcement par un changement d’idéologie et surtout de langage , parce que si le nucléaire a un avenir , l’humanité et l’ensemble des êtres vivants de la planète auront perdu le leur !

C’est une petite piscine – et un désastre planétaire en puissance. Un cube en béton de onze mètres de profondeur, rempli d’eau et bourré de combustibles nucléaires usagés : 264 tonnes de barres très radioactives ! Depuis un an et demi, ce bassin dit de « désactivation » repose à trente mètres du sol sur le bâtiment ébranlé du réacteur numéro 4 de la centrale de Fukushima-Daiichi. Il n’est plus protégé ni par un toit solide ni par des murs, mais par une simple bâche de plastique blanche.

Les risques d’une telle situation sont incommensurables. Si, à la suite d’un typhon (dont la saison commence fin août) ou d’un nouveau tremblement de terre, la piscine venait à se vider ou à s’écrouler, la catastrophe qui en résulterait serait probablement sans précédent dans l’histoire de l’humanité. La mise à l’air libre de ces 264 tonnes de combustibles nucléaires pourrait dégager dans l’atmosphère dix fois plus de radioactivité que l’accident de Tchernobyl, si ce n’est davantage. Ce serait, disent certains, la fin du Japon moderne et, en tout cas, une calamité pour l’ensemble de l’hémisphère Nord qui deviendrait gravement et durablement contaminé.

La suite sur le site

 

 

Avant de toucher le fond
Je descend à reculons
Sans trop savoir ce qui se passait dans le fond … de la piscine radioactive

 

 

 

Bésitos à tous et toutes

 

Eric Bloggeur Ekolo


PS : « NON AU NUCLEAIRE » C’est notre seule chance !


Association Trinationale de Protection Nucléaire (ATPN)

Stop-fessenheim.org

Fermons-fessenheim.org

Sortirdunucleaire.org

{lang: 'fr'}

Les commentaires sont fermés.