1
Chronique d’une catastrophe annoncée : Le réacteur numéro 1 de Fessenheim a été remis en route

Chronique d’une catastrophe annoncée : Le réacteur numéro 1 de Fessenheim a été remis en route

Jean-Marie Brom * à Mulhouse Septembre 2011

Chronique d’une catastrophe annoncée :

L’arrêt le 30 juillet du réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, avait suscité l’espoir chez les écologistes de voir la centrale définitivement fermée (article en édition abonnés). Sa remise en route dimanche, annoncée par EDF, pourrait relancer leur combat.

En service depuis 1977, la doyenne des centrales françaises, dotée de deux réacteurs nucléaires d’une puissance de 900 mégawatts chacun, est décriée par les écologistes qui réclament sa fermeture en mettant notamment en avant des risques sismiques et d’inondations dans la région. Elle peut être exploitée pendant encore dix ans après des travaux, a estimé début juillet l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), tout en reconnaissant que l’audit post-Fukushima, dont les conclusions sont attendues pour la fin de l’année, pourrait changer la donne.

Article

 

En juillet l’ASN a donné son accord à la poursuite de l’exploitation de la bombe nucléaire de Fessenheim sous réserve de faire des travaux en particulier sur le radier de la centrale :

 

«L’ensemble des prescriptions de l’ASN (…) ne remet pas en cause l’intérêt de poursuivre l’exploitation du réacteur», a-t-il ajouté. L’ASN a demandé en juillet, dans son rapport de suivi décennal sur le réacteur n°1 de la centrale, que soit renforcé le radier, c’est-à-dire la dalle de béton sur laquelle a été construit le réacteur, «afin d’augmenter sa résistance au corium en cas d’accident grave avec percement de la cuve». Le corium est un mélange de combustible et de matériau de gaines de combustibles qui se forme en cas de fusion du coeur du réacteur si le refroidissement est insuffisant. EDF a jusqu’à la fin de l’année pour présenter ses propositions.

Article

 

EDF devait d’ici la fin de l’année, donc avant le 31 décembre 2011 faire des propositions , puis des travaux … et ensuite obtenir de l’ASN l’autorisation de poursuivre l’exploitation de la carcasse nucléaire Fukusheim .

 

Il faut croire? avec la remise en route du réacteur nucléaire numéro 1 de la fabrique à catastrophe. Que nos magiciens d’EDF ont remis des propositions, celles ci ont été acceptées par l’ASN , puis ont fait le travaux ,que ,  l’ASN a vérifié les travaux, re-fait un audit puis a donné son accord pour la remise en route de notre Tchernobyl local … tout ça en trois mois ! c’est un fantastique et authentique exploit .

 

 

Pour petit rappel :

 

Le radier de la centrale de Fukushima mesure 5, 6, 8 mètres d’épaisseur (les sources sont divergentes) et le corium l’a traversé maintenant, il contamine gravement et continuellement l’environnement .

Le radier de la centrale de Fessenheim mesure environ 1 mètres d’épaisseur « ??? »

Les risques sont connus mais …

 

RISQUE DE CONTAMINATION DU RHIN

Le quotidien ajoute que la réévaluation de la sûreté de la centrale face à un événement grave vient de démarrer. Ses conclusions sont attendues pour novembre. Or poursuit le Figaro, « la cuve du réacteur no 1 de la centrale a été construite sur une dalle de béton, le radier, qui est, de l’aveu d’EDF, la plus mince du parc nucléaire. Et, à Fessenheim, le radier d’environ 1 mètre d’épaisseur contre 3 à 4 mètres à Fukushima, est situé juste au-dessus de la nappe phréatique du Rhin. En cas d’accident grave avec fusion même partielle du cœur radioactif, la dalle de béton pourrait être percée » et alors « le Rhin serait contaminé, jusqu’à Rotterdam », prévient une source gouvernementale. En cas de défaillance lors de ces tests de résistance, un scénario de fermeture de la centrale n’est pas exclu, poursuit cette personne.

 

Le savoir ne sert à rien car Le réacteur numéro 1 de Fessenheim a été remis en route dans la plus vielle et la plus dangereuse centrale nucléaire de France … serrons les fesses.

 

Vite fermons Fessenheim !!!

 

Association Trinationale de Protection Nucléaire (ATPN)

Stop-fessenheim.org

Fermons-fessenheim.org

 

Bésitos à tous et toutes

 

Eric Bloggeur Ekolo


PS : « NON AU NUCLEAIRE » C’est notre seule chance !

 

A lire chez mes pote(e)s :

Lespenseesdemanu.com

Vivelespestes.fr

Uneautrevie-stef.blogspot.com

Jegoun.net

 

* Jean-Marie Brom, né en 1953, physicien et homme politique alsacien, conseiller municipal Vert de Strasbourg de 2001 à 2008. Expert sur les questions du nucléaire et de l’énergie, porte-parole du Réseau « Sortir du Nucléaire« 

{lang: 'fr'}

One Response to Chronique d’une catastrophe annoncée : Le réacteur numéro 1 de Fessenheim a été remis en route

  1. Bealapoizon dit :

    BRRRR 1/ ça me fait froid dans le dos
    GRRRRR 2/ ça me fout hors de moi !!

    je partage le plus possible !!!

    Besitos amigo !