Commentaires fermés sur Deux ans après #Fukushima – Chronique d’une catastrophe annoncée : #Fessenheim … c’est pour quand ?

Deux ans après #Fukushima – Chronique d’une catastrophe annoncée : #Fessenheim … c’est pour quand ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux ans après le tremblement de terre , le Japon n ‘en fini pas de sombrer dans les tragédies. Le nucléaire source idéal du développement économique est devenu le symbole de la catastrophe totale de ce grand pays. La complicité criminelle des gouvernements et des entreprises du nucléaire conduit à la mort des territoires jadis magnifique et des populations entière.

Après deux ans de photojournalisme intensif sur les conséquences des catastrophes nucléaires de Fukushima, certaines conclusions se sont imposées qui rendent obsolètes tous les débats sur le coût du mégawatt électronucléaire et sur la sûreté de fonctionnement des centrales nucléaires.

Prenons l’hypothèse d’un accident nucléaire en France : les conséquences ne seraient pas seulement économiques – le coût s’élèverait à 430 milliards d’euros par réacteur explosé, selon un rapport de l’IRSN. Ni vitales ou écologiques : avant l’irradiation de la population et la contamination de l’environnement, le premier danger auquel il faudrait parer serait d’ordre social et politique : l’effondrement de l’Etat, pesant sur la démocratie, voire sur la République.

Que nous apprend le cas Fukushima ? Aujourd’hui, dans la zone touchée par le panache radioactif, c’est l’abandon de la population qui prévaut : elle n’a pas été évacuée, elle est restée confinée dans les villes contaminées : Minami-soma, Koriyama, Nihonmatsu, Hirono et la ville Fukushima (homonyme de la préfecture qui en tire son nom).

Le déni du danger est l’aboutissement d’une campagne de communication intensive de l’Etat Japonais, relayée par tous les médias. Si bien que ce danger a été, au mieux, intériorisé par les habitants de ces villes, au pire, imposé.

(En 2013, s’agissant de la liberté de la presse, le Japon a chuté de la 22e place à la 53e, selon le classement de Reporters sans frontières). Dans cette cathédrale de déni, le réveil face aux maladies et à la mort n’en sera que plus douloureux.

 

La suite ici

Comment rester insensible face aux drames et comment ne pas voir que notre avenir sera oblitéré par une catastrophe nucléaire semblable . La politique du chantage mis en œuvre par les industries du nucléaire, reste aujourd’hui le seul frein à la remise en cause de la folie nucléaire.

Mais alors , messieurs , les admirateurs de la radioactivité pourquoi ne pas proposer votre si grande expérience de la sécurité nucléaire au Japon qui en a tant besoin. Comme ça et pendant ce temps nous fermerons Fessenheim mais aussi les autres centrales et nous pourrons cesser d’être vos otages !

 

La pétition est toujours en ligne pour demander l’arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim !

Pour signer la pétition, cliquez ici

 

… Vite fermons Fessenheim !!! maintenant !

 

Association Trinationale de Protection Nucléaire (ATPN)

Stop-fessenheim.org

Fermons-fessenheim.org

 

Bésitos à tous et toutes

 

Eric Bloggeur Ekolo


PS : « NON AU NUCLEAIRE » C’est notre seule chance !

{lang: 'fr'}

Les commentaires sont fermés.