Commentaires fermés sur Elisabeth Badinter oppose l'écologie au féminisme … au secours !

Elisabeth Badinter oppose l'écologie au féminisme … au secours !

« Il semblerait que les féministes d’aujourd’hui considèrent que tous ces
combats ont été couronnés de succès, que les femmes sont désormais
aussi bien payées que les hommes, qu’elles ne se prennent jamais de
gnon à la maison, qu’elles ne sont pas obligées de se voiler sous la
pression de leur entourage. Sinon, comment expliquer que les plus
engagées d’entre elles se consacrent à des causes comme l’allaitement
maternel ou les couches-culottes?

Ainsi d’Elisabeth Badinter, qui estime avoir trouvé le nouveau fléau machiste : l’allaitement. Pour elle, tout est dû à un « nouveau naturalisme » qui veut « culpabiliser » les femmes et les enfermer dans leur rôle de mère. Une thèse qu’elle développe dans son dernier ouvrage Le conflit, la femme et la mère (Flammarrion) et qu’elle a longuement expliquée sur France Inter le 11 février.

«
Il s’est développé ces 30 dernières années un modèle de mère idéale
avec de nouvelles obligations de plus en plus lourdes pour se conformer
à la nature »
, dit-elle. Et de dénoncer une « décision de
l’OMS et de l’Unicef à la suite de pressions très fortes fortes
d’association d’origines américaine en particulier lié au mouvement
chrétien traditionaliste
».

La source ici« 

L’affaire est consternante, un étalement de bêtises à l’échelle industrielle , dans son dernier ouvrage Elisabeth BADINTER dénonce l’allaitement obligatoire … non , vous ne rêvez pas, actuellement dans les maternités les femmes sont obligées d’allaiter les nourrissons !

Que se passe t-il pour celles qui refusent ? La prison, les enfants placés, le camp de rééducation ??? on ne le sait pas, mais elles sont obligées !

Étant toujours apte à aider l’inculte, je signale à madame BADINTER , deux petites choses. J’ai deux enfants qui ont presque 6 ans d’écart et dans les deux cas, dans deux maternités différentes , il a fallu se battre pour pouvoir pratiquer l’allaitement !

Madame BADINTER ne peut pas (ne veut pas) imaginer les pressions qui ont été exercées pour que des biberons dit de compléments ne soient pas donnés à nos enfants, les mots qui ont été prononcés, les gestes pratiqués, la violence psychologique était réelle. Les petits biberons étaient posés très régulièrement sur la table de nuit. Les nourrissons étant à la pouponnière, les obtenir pour l’allaitement ressemblait à un parcours du combattant … Nous avons eu la chance d’être suffisamment forts pour résister, le retour à la maison qui a été rapide a heureusement clôturé ce cauchemar.

Dans son livre Madame BADINTER pour des raisons publicitaires invoque la LECHE LEAGUE tout en présentant l’organisme comme « extrémiste » ?

L’argument est tout simplement scandaleux, réducteur et caricatural , car la Leche League se préoccupe autant des droits de la femme que d’autres et si le fait de demander des lieux pour que les femmes qui le souhaitent puissent allaiter normalement leurs enfants choque E BADINTER. Nous pouvons nous poser des questions sur la nature de l’échelle des valeurs de notre philosophe ?

Toujours dans son livre (c’est un festival) E BADINTER fait son ClaudeALLEGRE , en criant bien fort que l’écologie est incompatible avec le féminisme tout en citant comme exemple, les couches culottes lavables (si, si c’est sérieux) :

« Et Badinter a trouvé le nouveau symbole des droits de la femme : la
couche jetable. Après Moulinex, c’est Pampers qui libère la femme. Elle
dénonce d’ailleurs le projet de taxe sur les couches jetables lancé en
septembre 2008  par Nathalie Kosciusko-Morizet, du temps où elle était secrétaire d’Etat à l’Ecologie. « On fait passer nature avant les libertés féminines (…) ces couches jetables ont été un des aspects de la libération des mères », s’insurge la philosophe.« 


Fausse route ? !


Malheureusement, les vraies menaces contre le féminisme en particulier et contre toutes les femmes en général se situent ailleurs … mais là E. BADINTER tourne la tête, baisse les yeux … en bref, E BADINTER a vu bien la paille dans l’œil de l’autre mais ignore la poutre dans le sien …


« Les
débats de société en cours nous placent entre le marteau cynique de la
droite et l’enclume mortifère des extrêmes droites (nationaliste,
catholique, islamiste…). Voile intégral, IVG, communautarismes…
Tout tourne autour de régressions en cours ou désirées, avec, toujours,
la religion, qui a fait un retour en force dans le débat publique sous
l’imperium du président de « La république, la religion, l’espérance ».« 

A très bientôt

Bésitos à toutes et tous


Eric Bloggeur BIO

 

PS : « L ECOLOGIE » C’est notre seule chance !


Qu’en pensez vous ?

Olympe

Océane

Cathy

Nico

Homer

Gaël

{lang: 'fr'}

0 Responses to Elisabeth Badinter oppose l'écologie au féminisme … au secours !

  1. Pingback : dedalus

  2. Pingback : gael

  3. Pingback : eric citoyen

  4. Pingback : Océane

  5. Pingback : Supermama

  6. Pingback : Esra | maisonbio

  7. Pingback : petit_scarabée

  8. Pingback : eric citoyen

  9. Pingback : miss400

  10. Pingback : nicogé