22

Les écolos anti #nucléaire sont des salauds , ils profitent de la catastrophe de #Fukushima #Japon

« A Tchernobyl, on pouvait se cacher, même si c’est un mensonge, derrière le ‘ce n’est pas possible chez nous, les Russes ne savent pas de quoi ils parlent’, mais là, on ne peut plus le dire. Les Japonais sont aussi forts que nous en technologie », poursuit ce directeur de recherches au CNRS. Chaîne humaine de dizaines de milliers de personnes en Allemagne, manifestation prévue à Paris, appels à la fin du nucléaire des partis et associations écologistes de l’Italie à l’Australie… La mobilisation prend forme et les ONG veulent se faire entendre.

« Il faut fermer progressivement les réacteurs et ne pas en construire de nouveaux », insiste Greenpeace. « Malédiction de l’atome », renchérissent les Amis de la Terre. « Ca fait un moment qu’on tirait la sonnette d’alarme, et on déplore qu’il faille en arriver là pour que les autorités puissent se poser des questions, et on n’est même pas sûr qu’elles le fassent », déclaré Sofia Majnoni, de Greenpeace France. Pour elle, la « catastrophe » en cours au Japon « va mettre un terme à 25 ans de discours sur la sécurité nucléaire, rodé, notamment par Areva », le groupe nucléaire français et géant mondial. »

La suite sur le monde.fr

Ah , les chacals !!!

Il ne suffit pas que les centrales nucléaires explosent, il faut encore que les méchants écolos et anti-nucléaires de tout poil sortent du bois pour hurler en meute contre les gentilles centrales.

Instrument armé digne d’un complot judéo-maçonnique , les anti-nucléaires veulent que le monde entier retourne vivre dans des cavernes.

Ha les salauds !

Et pourtant , les z’anti-nucléaires au départ c’était cool, ils avaient des banderoles, ils manifestaient à 1 000 contre 3 000 policiers, ils s’attachaient sur les voies ferrées , les forces de l’ordre pouvaient leur balancer tranquillement du gaz lacrymogène dessus alors qu’ils étaient assis, ils étaient fringués comme au néolithique , etc.

Bref, c’était le bon vieux temps, avec les z’anti-nucléaires tout le monde se marrait en restant bien au chaud à la maison en les regardant à la tv.

Avec les centrales japonaises qui explosent , les anti-nucléaires ont trouvé l’axe d’attaque … est la … plus personne se marre !

Mais, notre gouverne-ment a « heureusement » déjà trouvé une parade au déferlement des écolos-obscurantistes : « Si les centrales nucléaires du Japon explosent , c’est à cause du tsunami » Oufffffffffffffffffffffffffff et restons calmes

La fRance ump avait eu peur (comme toujours) mais les chiffres le prouvent, l’insécurité dans les centrales nucléaires fRançaises est en recul depuis 2007 grâce à l’action de notre guide Nicolas sarkozy.

C’est comme ça que l’immonde tentative de récupération du petit accident nucléaire Japonnais par des écolos-gauchos-islamos-terroristes fut réduite à néant … (bravo)

Mais les choses n’en resteront pas là, en effet , nous pouvons prétendre que les écolos-gauchos-islamos-terroristes seraient (au conditionnel présent de l’imparfait du futur antérieur) liés, oui  liés à un certain monsieur Séisme, ce monsieur (activement recherché) aurait des liens (très-actifs) avec un dénommé Tsunami … il est donc possible qu’un complot apparaisse au grand jour.

De plus , des mouvements suspects auraient été repérés sur des achats massifs d’actions d’usines à panneaux solaires (la boucle est bouclée)

fRançaises , fRançais , ne vous laissez pas manipuler par les anti-nucléaires, d’ailleurs ce soir à la tv Joséphine, ange gardien & le doc House feront la démonstration qu’une fusion nucléaire se contrôle (très)  facilement avec un doigt !

Message important : ceux qui trolleront ce billet sans l’avoir lu, s’exposent à  2 000 ans de radiations 😉

A bientôt

Bésitos à tous et toutes

Eric Bloggeur Ekolo


PS : « NON AU NUCLEAIRE » C’est notre seule chance !


Association Trinationale de Protection Nucléaire (ATPN)

Stop-fessenheim.org

Fermons-fessenheim.org

Sortirdunucleaire.org

{lang: 'fr'}

22 Responses to Les écolos anti #nucléaire sont des salauds , ils profitent de la catastrophe de #Fukushima #Japon

  1. Nicolas dit :

    Pas trop d’accord : en « profitant » de la situation, les antinucléaires nuisent à leur cause, comme la plupart des militants des « causes sympathiques »…

    Le public réagit à l’envers : « on sait bien que c’est dangereux, mais ils sont gonflés de profiter du malheur des gens… »

    • Guillaume44 dit :

      J’ai aussi le sentiment que la réponse « écologique et politique » à cette catastrophe était trop rapide, avec des cafouillages regrettables, surtout samedi. Ce serait bien que ces voix attendent juste la fin de la crise japonaise pour vraiment bien synthétiser les leçons de l’incident (tjrs en cours).

    • Eric Citoyen dit :

      Nous avons la chance avec nos blogs d’avoir des archives. En regardant mes archives, je suis obligé de remarquer qu’il n’y a aucune prise de conscience sur les risques environnementaux.

      Militant sur le terrain depuis des années, la question de la communication reste primordiale.

      Ce billet est à lire dans ce sens, malheureusement, j’ai l’impression qu’un écologiste qui parle le fait soit trop tôt, sois trop tard . Surtout il plus facile de jeter le discrédit sur l’écologie que sur le nucléaire.

      En réalité , nico, je suis effondré et clairement en manque d’espoir

      • Nicolas dit :

        Eric,

        Faut toujours avoir de l’espoir même si on sait que sortir du nucléaire prendra quelques dizaines d’années…

        La communication est importante, tu dis, mais elle se fait tout seul. On a une catastrophe qui se prépare au Japon (Eric Besson, un ministre, donc, a même annoncé ce matin, à la radio qu’on ne pouvait rien garantir) : la communication se fait toute seule, les gens voient bien que le nucléaire est dangereux et que le Gouvernement a beau dire que ça ne risque pas d’arriver chez nous, les gens n’y croient pas.

        Si les associations en rajoutent une couche, elles perdent de la crédibilité. Par exemple, ce matin, Cohn-Bendit parlait de faire un referendum sur la question nucléaire : les gens ne sont pas près à se poser la question, ce qu’il veulent c’est pouvoir avoir de l’éclairage et du chauffage chez eux…

        • Nicolas, malheureusement sans la médiatisation liée à cette catastrophe, les associations ne se font pas entendre…Alors oui elles en profitent.
          Qu’avons-nous vu des manifs à Colmar à l’automne 2009 pour demander la fermeture de Fessenheim ? Rien ou presque.

          Qui a entendu parler de cette grande chaine humaine de 45 km ce week-end en Allemagne pour demander l’arrêt des centrales nucléaires allemandes (ils avaient « bien » choisi leur date!), personne.
          http://groupes.sortirdunucleaire.org/agenda/hors-de-france/article/grande-chaine-humaine-pour-l-arret

          S’il n’y a pas de catastrophe, la médiatisation des anti-nucléaire reste confidentiel.

          • Nicolas dit :

            Ah toi ! Ne viens pas me les gonfler ! (smiley ! je suis en train de galérer pour répondre à ta chaîne).

            Vous prenez le sujet à l’envers : les gens s’en foutent. Aujourd’hui, les gens pensent au nucléraire. Demain, ils penseront à la petite cousine si mignonne qu’il serait agréable de retourner à l’occasion du mariage de son grand frère.

            Par contre, les écolos ont des primaires à préparer puis un « projet de second tour » pour une plate-forme avec le PS, ils auraient tout à gagner à faire du lobbying à moyen terme pour que les questions d’énergie soient prises en compte pour la prochaine élection, d’autant que Nicolas Sarkozy n’est plus crédible, suite à l’échec des Grenelle.

            Ainsi, les écolos ont quatorze mois pour exploiter cette catastrophe qui veut dire « hé ho, vous voyez bien que c’est dangereux » et ils risquent de griller leurs cartouches en trois jours…

            • Oui je vois ce que tu veux dire mais j’ai quand-même du mal à comprendre les stratégies politiques…

              • Nicolas dit :

                Trois millions de manifestants n’ont pas réussi à faire plier le gouvernement sur les retraites. Alors 70 000 gugusses qui manifestent contre le nucléaire ne feront rien sur des lobbies qui depuis les chocs pétroliers nous incitent à consommer de l’électricité parce qu’il faut rentabiliser la politique nucléaire française, fleuron de notre industrie patati patata…

                Par ton tag, tu ne me rends pas service… Car c’est bien arriver à une mutation de la société qu’il faut faire, mutation qui dépasse le simple côté environnemental.

                Par ailleurs, il faut penser à l’électeur : il n’est pas sûr que son fils qui sortira de l’école dans six mois puisse trouver du boulot et les écolos viennent lui casser les couilles avec la production d’énergie. Les « petites mutations » ne passeront qu’au fil de l’eau.

                • Tout à fait d’accord, il faut arriver à une mutation profonde de la société.
                  Et je suis très pessimiste, aucune politique à mon avis ne peut mettre en place cette mutation…
                  Seule une catastrophe de grande ampleur pourra l’initier…(oui je l’ai dit, je suis pessimiste).

                  • Nicolas dit :

                    Dans ce cas, je suis plus pessimiste que toi : une catastrophe majeure ne changera rien. Dans un autre domaine, on a eu une catastrophe financière majeure en 2008, des banques ont coulé, les autres renflouées par les états (donc nous). Il en reste des peuples (Grecs, …) qui rament pour submerger mais aucun changement de la structure de la finance n’a été fait !

                    Il n’empêche qu’on progressera à petite pas et si un parti politique promet d’investir un milliard par an dans le stockage de l’électricité, ça fera un premier pas pour une mutation dans 10 ans ou dans 20 ans…

                    • Le parti prêt à s’engager sur cette voie n’existe pas encore, non ?

                    • Nicolas dit :

                      Non…

                      Mais il y a d’autres priorités. Dans ton « tag », tu me demandes de dire ce que je pense des « constructions neutres » : avant de faire des constructions neutres, il faut construire de quoi loger tout le monde…

  2. Guillaume44 dit :

    Hehehe j’avoue, c’est moi ce monsieur séisme, je suis en cavale mais si on m’cherche, je réplique !

    Bon la situation ne s’améliore pas là-bas, pannes et explosions en série à Fukushima Daiichi. C’est p’tet pas Tchernobyl (incident niveau 7) mais on se rapproche de plus en plus de Three Mile Island (niv 5). Et dans les deux cas, ce sont des incidents nucléaires majeurs et graves…

  3. @Nicolas
    Soyons ambitieux, construisons des logements sociaux « passifs ».
    Ça serait normal que ça soit les plus modestes qui profitent de logements peut couteux en énergie.

    (Tiens, bizarre je ne peux plus répondre directement à Nicolas dans le fil.)

  4. Denis dit :

    Belle union sacrée de l’UMP et du PS pour défendre becs et ongles le nucléaire français !

    Faudra-t-il une catastrophe pour que tous ces gens comprennent tout la réalité du nucléaire et de la « compétence » d’ingénieurs qui face à des technologies qui ne pourront jamais maîtriser ?

    Nous allons dépenser 8.5 milliards d’euros pour les deux EPR. Nous pouvions pour le même montant et une puissance supérieure faire le choix de l’hydrolien.

    Comment est-il possible que toute une classe politique reste aveuglément figer sur une représentation du modèle énergétique qui date des années 60 ?

    • Eric Citoyen dit :

      Je me pose cette question depuis des années :

      « Les enjeux financiers ont largement dépassé les principes de prudence et la sécurité que chacun est en droit d’avoir. Allons nous tranquillement attendre le grand boum ? »

      En tant que socialiste je n’approuve pas la ligne politique de mon parti au sujet du nucléaire.

      Mais tu devrais aussi regarder du coté des écologistes politiques , qui sont aussi nombreux a trouver des bienfaits au nucléaire.

      @ Bientôt

  5. le coucou dit :

    Pas mal, le billet. Mais je suis perplexe sur le moment choisi… J’aurais mieux compris ça dans la campagne présidentielle prochaine. On n’a encore jamais vu chez nous les gouvernants tenir compte d’une émotion populaire (sauf pour les faits divers, bien sûr), donc il n’y a aucune chance pour les écolos de provoquer un moratoire quelconque comme en Allemagne ou en Suisse. D’ailleurs, le PS et l’UMP sont la main dans la main, sur ce coup.

    • Eric Citoyen dit :

      C’est la tragédie qui fixe le calendrier.

      Les thèmes de campagne seront fixés par les sondages qui sont comme nous le savons tous, transparents et indépendants . 😉

      Au sujet du « moment », il me semble qu’il y a eu de virulentes polémiques après Xinthia sur les responsabilités. Il me semble aussi que personne a crié sur les charognes qui en parlaient.

      Ne nous laissons pas abuser, ce sont les débats sur le nucléaire en france qui n’ont pas leur place, peut importe le moment.