Commentaires fermés sur Lutterbach – JM Bockel veut contruire une prison dans une zone protégée … et le plan climat alors ?

Lutterbach – JM Bockel veut contruire une prison dans une zone protégée … et le plan climat alors ?

Pour en savoir plus


C’est à Lutterbach que devrait voir le jour le nouveau goulag qui regroupera les cachots de Mulhouse et de Colmar… jusque là tout va bien.

Sauf que, Jean-Marie Bockel veut construire sa Bastille dans une zone protégée* , que cette zone protégée se trouve sur le territoire de la M2A , que cette zone protégée a été votée par les élu(e)s de l’ancienne CAMSA (dont lui, non ?) , que cette CAMSA était le joujou de Jean-Marie Bockel, et que depuis des années cette CAMSA, maintenant la M2A nous les cassent (…) avec son plan Climat à la c.. !

Vous avez suivi ?

Si oui, il faudra m’expliquer en quoi la construction d’un bloc de béton de plusieurs centaines de mètres, entouré de barbelés, de miradors, contenant des centaines de prisonniers est compatible avec la destruction d’un environnement rare « ?? »

Si non, comme moi et comme beaucoup d’autres citoyens de notre agglomération, vous pourrez être très en colère sur un énième dénis de démocratie !

« Mardi, le garde des Sceaux Michel Mercier aurait déclaré à Jean-Marie Bockel, président de la M2A (Mulhouse Alsace agglomération), qu’il ne reviendrait pas sur le remplacement des prisons de Colmar et Mulhouse par un seul établissement départemental à Lutterbach ( L’Alsace de mercredi). Le collectif local contre la création de cet établissement, mené par l’élu de l’opposition lutterbachoise Rémy Neumann, n’a pas tardé à réagir.

« Nous sommes scandalisés par l’attitude et les déclarations de l’ancien secrétaire d’État à la Justice Jean-Marie Bockel qui, sentant le dossier de Lutterbach mal engagé, fait pression sur le ministre de la Justice, sur le préfet du Haut-Rhin et sur le commissaire-enquêteur pour faire passer le dossier en force au mépris de l’avis des citoyens, des associations et des organisations socioprofessionnelles qui ont exprimé leur point de vue lors de l’enquête publique », estime Rémy Neumann.

JMB « interprète »

Selon lui, Jean-Marie Bockel « interprète les propos du ministre, qui n’a pas confirmé son interprétation concernant le projet de Lutterbach ». Des propos qui « sont en contradiction avec ce qui a été dit à la délégation des élus régionaux qui s’étaient déplacés au ministère début février », rappelle Rémy Neumann. Et d’ajouter : « Jean-Marie Bockel semble oublier que nous sommes dans une démocratie et dans un état de droit, où le peuple a le dernier mot et non pas un personnage politique local qui, tel un dictateur-roi, croit pouvoir décider seul de tout, au mépris de l’avis des citoyens et de toute concertation avec les acteurs de ce dossier. »

De son côté, la sénatrice PS Patricia Schillinger, qui avait été reçue avec une délégation du Parti socialiste, le 8 février dernier, par le ministre de la Justice, s’étonne, elle aussi, « que le sort du futur établissement pénitentiaire semble d’ores et déjà scellé, alors même que les conclusions du commissaire-enquêteur n’ont pas encore été rendues publiques ». Elle s’indigne, du coup, « du peu de considération dont témoigne le ministère à l’égard des propositions soutenues par les élus qui pourtant traduisaient, sur le plan écologique, les inquiétudes des riverains, mais aussi, sur le plan fonctionnel, celles du personnel pénitentiaire, des auxiliaires de justice et, bien sûr, celles des usagers ».

Patricia Schillinger regrette enfin « que soient ainsi relégués au second plan l’intérêt des détenus et de leurs familles, de même que la question des conditions de travail du personnel pénitentiaire ». Selon elle, il est à craindre « que la centralisation en un seul lieu de détention de toute la population carcérale du département (et au-delà), n’engendre encore une fois un phénomène de justice à deux vitesses avec, d’un côté, des détenus aisés, qui auront les moyens de faire se déplacer des avocats dont les honoraires tiendront compte des kilomètres, et de l’autre, des détenus modestes dont la défense sera assurée par des avocats commis d’office, dont les frais de déplacement pèseront lourdement sur leur rémunération »…

le 25/02/2011 à 00:00 par Grégory Lobjoie »

Maintenant la colère qui était bien montée, n’est pas prête de redescendre, la mobilisation prend de l’ampleur, elle va des citoyens de la ville de Lutterbach, aux associations de défense de l’environnement comme Alsace-nature. Certains élu »e »s de la M2A sont aussi farouchement contre ce massacre écologique. Suspendus à la décision du commissaire enquêteur, espérons que la voie et la voix de la nature seront entendues.

Bésitos à tous et toutes


Eric Bloggeur Ecolo


PS : «REPRENONS LE POUVOIR» C’est notre seule chance !

*

« Le site « est assez idéalement situé, sans problème de voisinage », a souligné Mr Bockel. La nouvelle maison d’arrêt serait prévue pour 400 à 600 détenus et emploierait environ 250 surveillants, a précisé le secrétaire d’Etat. Mais le Président de l’agglomération mulhousienne a « simplement oublié « que cette zone retenue était sur les terres agricoles protégées au SCOT et GERPLAN de Lutterbach, des documents votés par les élus de la région mulhousienne dont moi.

Ces 2 documents interdisent toute urbanisation dans cette ZONE AGRICOLE à protéger, cela reste d’autant plus important de nos jours pour nous autres élus locaux qui défendons la relocalisation d’une agriculture vivrière aux portes des cités. Le projet d’implanter la prison dans cette zone est donc totalement contradictoire avec le SCOT et les grandes orientations exprimées lors de la signature du GERPLAN ( Protection des zones agricoles , des couloirs écologiques , trame verte …..)

Une fois de plus l’écologie est plus facile sur le papier que dans la réalité … Il faut rajouter au dossier que la desserte indispensable en transport en commun de ce site n’existe pas. Certes, le projet prévoit un arrêt supplémantaire du tram mais ce dernier n’est pas fait et son financement reste à définir.

L’article sur le site de Cléo Schweitzer« 

{lang: 'fr'}

Les commentaires sont fermés.