Commentaires fermés sur Nagoya – 12 jours pour sauver la biodiversité #cop10

Nagoya – 12 jours pour sauver la biodiversité #cop10


Le site de la conférence de Nagoya


Alors que l’échec cinglant du sommet de Copenhague 2009 reste dans toutes les mémoires, aujourd’hui et pour 12 jours s’ouvre à Nagoya au Japon la dixième réunion sur la biodiversité .

Les enjeux de cette conférence sont de même nature que ceux de Copenhague 2009, les participants sont quasiment identiques … j’ai beau être optimiste … pourtant , je ne suis pas très rassuré :

 

Biodiversité: un constat sombre et alarmant

   
PARIS – Chiffres et indicateurs du déclin de la biodiversité qui seront
au coeur de 10e Conférence des parties de la Convention sur la diversité
biologique, qui rassemble, à compter de lundi à Nagoya, au Japon, les
représentants de 193 pays.

UN RISQUE DE « DRAMATIQUE APPAUVRISSEMENT »

« Le
risque d’un dramatique appauvrissement de la diversité biologique est
élevé, accompagné de la dégradation d’un grand nombre de services
écosystémiques », met en garde l’Onu dans son dernier rapport, publié en
mai 2010.

« Les populations pauvres seront les premières à subir
les conséquences de tels changements et les plus affectées, mais au bout
du compte, ce sont toutes les couches de la société et toutes les
communautés qui en souffriront », ajoute l’organisation.

DE NOMBREUSES ESPECES MENACEES


Sur les 47.677 espèces répertoriées sur la Liste rouge de l’UICN (Union
internationale pour la conservation de la nature), 17.291 sont menacées
d’extinction.

– Une espèce d’amphibien sur trois, plus d’un
oiseau sur huit, plus d’un mammifère sur cinq et plus d’une espèce de
conifère sur quatre sont menacés d’extinction au niveau mondial.


Sur les 5.490 mammifères répertoriés dans le monde, 79 sont « éteints »
ou « éteints à l’état sauvage », 188 sont « en danger critique
d’extinction », 449 sont « en danger » et 505 sont « vulnérables »


Parmi les 6.285 amphibiens que compte la planète, 1.895 sont en danger
d’extinction, ce qui en fait le groupe le plus menacé à ce jour.

UN OBJECTIF INTERNATIONAL 2010 NON ATTEINT

En
2002, les dirigeants de l’ensemble de pays de la planète se sont fixé
comme objectif de parvenir, d’ici 2010, à « une réduction importante du
rythme actuel d’appauvrissement de la diversité biologique ».

Le bilan, dressé par l’ONU en mai 2010, est sans appel: l’objectif « n’a pas été atteint ».

LA MENACE DES POINTS DE BASCULEMENT

L’ONU
a identifié trois « points de basculement » qui pourraient provoquer des
« dégâts irréversibles » en l’absence de réaction rapide et forte :

– dépérissement de vastes zones de forêt amazonienne


modification de nombreux lacs d’eau douce (…) vers l’eutrophisation
(augmentation des débris organiques entraînant une baisse de la quantité
d’oxygène) et la domination des algues

– effondrement de plusieurs écosystèmes de récifs coralliens

(©AFP / 15 octobre 2010 12h09) 

… Vous comprenez pourquoi !

Bésitos à toutes et tous


Eric Bloggeur Ecolo

PS : « L’ECOLOGIE » C’est notre seule chance !

2010 année de la Biodiversité

{lang: 'fr'}

Les commentaires sont fermés.