2
Poules pondeuses : éradiquons les cages ! #France #Bio

Poules pondeuses : éradiquons les cages ! #France #Bio

Aujourd’hui, je me fais le relais du mouvement L214 et de son action, car c’est un combat que je partage : Une campagne sur l’année débute pour L214. Objectif : éradiquer les cages qui tiennent encore aujourd’hui captives 37 millions de poules pondeuses.

A l’étranger, de nombreux supermarchés ont déjà franchi ce cap, pourquoi pas en France. Une tournée débute par le sud de la France : rejoignez-nous du 24 janvier au 4 février.

Suivez la tournée sur le blog de L214

Je soutiens l’action de L214 et je signe la pétition :

Stop à l’élevage en batterie pour les poules pondeuses

Pétition mise en ligne le 11 mai 2010

Poules pondeuses dans des cages de batterie

Dans ces élevages, les animaux sont enfermés plus d’un an dans des cages au sol grillagé. Les poules sont condamnées à la promiscuité : la surface moyenne disponible par individu correspond à l’équivalent d’une feuille A4 ! Après un an d’une vie passée à pondre des œufs sans avoir pu exprimer leur comportement naturel, les oiseaux sont envoyés à l’abattoir sans jamais avoir connu l’extérieur, la terre ferme ou l’air frais (les oeufs issus de ce type d’élevage sont marqués sur la coquille par le code 3).

Nous, soussignés, demandons la fin des cages de batterie, aménagées ou non, pour les poules pondeuses dans toute l’Union européenne.

Signer la pétition pour l'interdiction de l'élevage en batterie des poules pondeuses

Télécharger la version imprimable de cette pétition pour les poules pondeuses.
Voir les signataires de la pétition pour l’interdiction de l’élevage en batterie des poules pondeuses

Bésitos à tous et toutes


Eric Bloggeur Ecolo


PS : « L’ECOLOGIE » C’est notre seule chance !

Oeufs et poules pondeuses

En France, 46 millions de poules pondeuses sont utilisées pour produire les oeufs ; la consommation moyenne est de 231 œufs par habitant et par an.

Rapide topo
de la vie d’une poule pondeuse

Quel que soit le mode d’élevage, les oeufs éclosent dans d’immenses couvoirs. A l’éclosion, les poussins sont triés : les mâles (qui ne pondent évidemment pas d’oeufs) sont éliminés, soit gazés, soit broyés. Les souches de gallinacés utilisées pour les élevages de poules pondeuses sont différentes de celles utilisées pour les poulets de chair (poulets élevés pour leur viande).

Les becs des femelles sont alors épointés généralement au laser. Le bec est un organe très sensible des poules et cette opération est douloureuse. Elle permet ensuite de parquer les poules ensembles par milliers ou à l’étroit dans des cages en limitant un peu le picage et le cannibalisme.

Les poussins sont élevés sans aucun contact avec leur mère, en groupes de quelques milliers d’individus tous du même âge : il n’y a pas de poules ou coqs adultes avec eux.

A partir de 18 semaines, les poulettes sont placées dans les élevages de ponte.

A une écrasante majorité (80%) elles sont enfermées dans des cages .

3% des poules sont élevées en volière sans accès à l’extérieur, 17% sont élevées en volière avec accès au plein air (3% en bio, 3% en label rouge, 11% en plein air).

Après une année passée à pondre, ce qui représente environ 300 oeufs pondus par poule, elles sont tuées dans un abattoir.

Gallus gallus

Dans l’article 2 de la recommandation concernant les poules domestiques (gallus gallus) adoptée par le Comité permanent le 28 novembre 1995, le Conseil de l’Europe met en avant les caractéristiques biologiques des poules. Si ces caractéristiques étaient prises en considération, les élevages intensifs seraient interdits, ainsi que toute forme d’élevage en grands groupes.

En finir avec les cages

En 2012, la réglementation change : directive établissant les normes minimales relatives à la protection des poules pondeuses impose une modification de la taille et de l’aménagement des cages. Un changement bien peu généreux pour les oiseaux : l’espace disponible par poule augmente… de la surface d’une carte postale ! Il n’empêche que ces évolutions demandent un investissement important des éleveurs. Une fois l’investissement effectué (et partiellement financé par des aides publiques) les dépenses engagées serviront d’argument pour s’opposer à la remise en cause des élevages en batterie. C’est pourquoi il importe de se mobiliser maintenant pour éviter la pérennisation de ce type d’élevages. C’est le moment de réclamer la fin des cages !

Les alternatives

Renoncer aux oeufs éviterait aux poules de se retrouver dans des conditions de vie régentées par la rentabilité… Choisir de ne plus consommer d’oeufs, c’est choisir de ne plus encourager ces élevages générateurs de souffrance. De nombreux sites proposent des recettes vegan.

Si ce choix s’avère trop difficile, vous pouvez réduire votre consommation d’oeufs et être attentif dans vos actes d’achats en donnant votre préférence aux oeufs issus de poules élevées en plein air.
Voir le marquage des oeufs et l’étiquetage

  • Nombre de poules pondeuses dans les élevages : 46 millions
  • Nombre de poules pondeuse abattues chaque année : 40 millions
  • Age de mise en place des poulettes : 18 semaines
  • Nombre d’oeufs pondus par poule : 300 en moyenne sur une année
  • Taux de mortalité en période de ponte : entre 5 et 12%
  • Age d’abattage : de 68 à 74 semaines
  • Mode d’élevage :
    • 80% en cage (37,9 millions de poules) : code 3 sur l’oeuf
    • 3% en élevage au sol (un hangar, pas de sortie, 1,7 million de poules) : code 2 sur l’oeuf
    • 17% en élevage avec accès à l’extérieur (bio 3%, label rouge 3%, plein air 11%) : code 0 ou 1 sur l’oeuf

Sources : Agreste – Enquête structure 2005, Itavi, Synalaf, DGAL, Observatoire de l’agriculture biologique, chiffres 2005 et enquête en octobre 2007 en France.

{lang: 'fr'}

2 Responses to Poules pondeuses : éradiquons les cages ! #France #Bio

  1. Guillaume44 dit :

    Ça je fais toujours, je vérifie à chaque fois le code : 0 ou 1 pour ma part.